MOTOCROSS FRANCE FFM 2022

Prochaine épreuve en terres aveyronnaises les 21 et 22 mai

Goupillon titré en MX2 à Villars-sous-Ecot (25)

Mano Faure creuse l’écart en Espoir à Villars-sous-Ecot (25)

Avant-dernière épreuve du 24MX Tour à Villars-sous-Écot (25)

Doublés en série à Bitche (57)

Logo FFM

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

A Paris, le 2 mai 2022

Lancement de la 2ème épreuve du Championnat de France de Trial à Massais !

La 2ème épreuve approche, et c’est au tour du Moto Club de Massais d’accueillir les participants pour cette deuxième manche du championnat le 15 mai 2022.
Le Moto Club de Massais a une très grande histoire avec la FFM, nous attendions avec impatience leur retour au sein du championnat et nous sommes d’autant plus heureux de les retrouver parmi les hôtes de cette année !

Leur nouvelle équipe a accepté de relever le challenge de cette deuxième épreuve du championnat de France 2022. Et ce sera sans difficulté, car Massais reste un terrain connu des organisateurs du championnat de France.

Revenons sur les résultats de la première manche disputée à Frontenac : Pour la catégorie Elite – la première épreuve a été remportée par l’espagnol Jeroni Fajardo, pilote Sherco, Il avait déjà remporté le championnat, lors de sa première participation l’an dernier.

Nous retrouvons également sur le podium le Francais Benoit Bincaz, du moto club Saint-Laurent-du-Var, qui, malgré la concurrence, a su tirer son épingle du jeu. Il fini deuxième lors de la première épreuve. Nous lui souhaitons une belle réussite sur cette deuxième épreuve qui s’annonce plus conventionnelle pour lui.

Hugo Dufrese, Pilote Vertigo, a fait 3ème, après une saison 2021 perturbée par des blessures. Nous lui souhaitons une belle saison, en pleine forme !
 

Informations complémentaires sur cette première manche du championnat : Loris Gubian, pilote TRRS, qui marque un beau retour avec une belle 4ème place juste devant Téo Colairo, pilote Beta, qui a déjà gagné une épreuve du championnat de France dans cette catégorie. Nous espérons le voir concourir encore.

Et nous terminons avec Alex Ferrer, plusieurs fois champion de france, qui a changé cet hiver de marque de moto pour se diriger vers une Montesa, qui est d’ailleurs la marque partenaire du championnat de France depuis cette année. Il fini 6ème sur cette première étape.





 
Petit point sur le classement provisoire des différentes catégories présentes au championnat:
Dans les catégories Veteran & Criterium, nous retrouvons pour les premières places, Julien Berthier et Pascal Mansenares qui auront brillé par leur performance lors de cette première épreuve.
 

Dans les catégories Espoir – de 1 à 4
Nous avons le plaisir de constater que les participants sont de plus en plus nombreux, et que les participants sont de plus en plus jeunes, la relève est donc assurée !
En pole position dans ces 4 catégories nous retrouvons donc : Roméo Piquet (pilote Beta), Hugo Besnard (pilote Beta), Alexis Zauri (pilote Gas Gas) & Benjamin Verdavaine, également pilote Beta.

Dans les catégories Senior 1 & 2
Nous attendons Leo Guiraud, pilote Vertigo, qui se positionne à la première place dans la catégorie Sénior 1 pour cette première étape. Nous n’avons aucun doute sur sa réussite cette année !
Il fera également parti du championnat du monde en catégorie Trial 2.

Dans la catégorie Senior 2, nous retrouvons Matthieu Hernando, pilote Montesa, en première position, qui affiche 6 points d’écart avec le second pilote Thomas Valade dans cette catégorie.


Pour la première année, nous avons le plaisir de vous proposer un classement par marque de motos (classement constructeur).Ce classement tient compte des meilleurs pilotes dans les catégories : Élite, Senior 1 et Senior 2.
C’est la marque Montesa Honda qui est en tete & qui est d’ailleurs partenaire pour la première fois du championnat de France de trial.


Dans les bonnes nouvelles, nous avons le plaisir de compter Berta Abelan, pilote Espagnole, qui roule en marque Française Scorpa qui participe pour la première fois en catégorie Open pour progresser avec notre meilleure française Naomi Monnier.

Retrouvez le classement sur notre site : https://www.trial-france.fr/resultats/2022/

Pour le moment, chaque pilote a encore ses chances pour bouleverser le classement. On vous donne rendez-vous à Massais (79) le 15 mai pour la seconde épreuve du Championnat de France de Trial.

Mano Faure intouchable dans le sable de Bitche (57) en Espoir

Le 24MX Tour de retour à Bitche (57)

 LONG TRACK DES NATIONS :
COMPOSITION DE L’ÉQUIPE DE FRANCE

La Fédération Française de Motocyclisme a le plaisir de lever le voile sur l’Équipe de France qui portera nos couleurs lors de l’épreuve de Long Track des Nations qui se déroulera le 26 mai prochain à Herxheim (Allemagne).

L’équipe de France tenante du titre avec sa victoire en 2019 visera à nouveau la plus haute marche du podium après deux années 2020 et 2021 qui ont vu l’épreuve annulée en raison de la crise sanitaire.


 

ÉQUIPE DE FRANCE LONG TRACK DES NATIONS

Mathieu TRESARRIEU
Stéphane TRESARRIEU
Mathias TRESARRIEU (réserve)

Avec Mathieu, Stéphane et Mathias, cest une famille emblématique de la discipline au palmarès éloquent que la FFM a réuni autour du drapeau tricolore.

Prochaine étape dans le sable à Escource les 23-24 avril

Tous les résultats, news et replays videos des championnats de France de Motocross FFM..

Castelnau-de-Lévis (81) – Evans en mode Grand-Prix en MX1, Goupillon poursuit sur sa lancée en MX2

Maho Simo puissance deux à Castelnau-de-Lévis (81)

En route vers Castelnau-de-Lévis (81)

Logo FFM

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

A Paris, le 11 avril 2022

EN IMMERSION AVEC LES ÉQUIPES DE FRANCE DE MOTOCROSS 85 & 125 À ERNÉE (53)

Le circuit d’Ernée (53) a résonné au son du 2 temps lors d’un nouveau stage de regroupement des Équipes de France Espoir 85 et 125 afin de préparer les Championnats d’Europe de la discipline. Organisés par la Fédération Française de Motocyclisme, ces deux jours ont permis à la relève du cross tricolore de peaufiner leur technique avec à la baguette les entraîneurs de la Filière du Haut Niveau MX, Lucas Bechis et Freddy Blanc. Les pilotes de l’Équipe de France Espoir 125 retrouveront d’ailleurs ce circuit à leur calendrier 2022 avec une épreuve du Championnat d’Europe EMX125 programmée les 4 et 5 juin prochains dans le cadre du Grand Prix de France. Un staff médical composé d’un médecin, kinésithérapeute et d’une nutritionniste était également à leurs côtés pour les guider dans leur approche du haut niveau. Notre caméra n’a rien manqué de ce rassemblement et vous emmène en immersion au coeur de la nouvelle génération du motocross français.

L’Équipe de France Espoir 125 au complet avec de gauche à droite : Alexis Fueri, Mathis Valin, Marc-Antoine Rossi, April Franzoni, Léa Chaput et Lucas Bechis (Entraîneur).

Freddy Blanc (Entraîneur) aux côtés de 3 des 5 pilotes de l’Équipe de France Espoir 85 avec de gauche à droite : Mano Faure, Basile Pigois et Amaury Maindru.

Fédération Française de Motocyclisme

Logo FFM

TOP DÉPART DE LA SAISON 2022 DE MOTO-BALL

Après la tenue des Trophées des Champions 2021 ayant vu les victoires du SUMA Troyes en Elite 1 face au MBC Carpentras et du MBC Camaret sur le SUMA Troyes en Elite 2 le week-end dernier, place à la Coupe de France et au Trophée de France 2022 ce samedi 09 avril.  
Après deux saisons particulièrement compliquées compte tenu la situation sanitaire, les clubs engagés (à noter le retour du MBC Villefranche) sont fins prêts pour offrir au public  offrir de superbes et intenses rencontres sportives.

Les équipes entameront donc ce week-end les compétitions par les 1/4 de Finales de Coupe et du Trophée de France avant de se lancer dans la bataille des Championnats de France Elite 1, Elite 2 et U 18 le 16 avril.

2022 : Année historique
Avec le premier match 100% féminin (Neuville de Poitou vs SMB Bollène) organisé en lever de rideau du Trophée des Champions Elite 1, le Moto-Ball s’inscrit dans la durée en plaçant les féminines au cœur de son plan de développement.Autre volonté forte de la FFM et de la Commission Nationale : la transition vers la moto éléctrique pour tous nos jeunes de moins de 18 ans (U 18).

Grâce aux actions conjuguées des élus fédérauxdes clubsdes joueuses et joueurs, du corps arbitral et des bénévoles, le Moto-Ball se transforme et évolue.

Quels seront les vainqueurs de cette saison ? Réponse fin octobre. 

Retrouvez ci-dessous le calendrier complet des compétitions 2022 .CLIQUEZ-ICI

Logo FFM

A Paris, le 6 avril 2022

Le Supermotard reconnu comme discipline
du Haut Niveau par le Ministère chargé des Sports

Le Supermotard s’inscrit dans une nouvelle dynamique à partir de cette saison 2022. Sous l’impulsion de la Fédération Française de Motocyclisme, la discipline est désormais reconnue comme discipline du Haut Niveau par le Ministère chargé des Sports aux côtés du Motocross, de la Vitesse, de l’Enduro et du Trial. Une reconnaissance de l’État qui vient saluer l’implication de l’ensemble des acteurs du milieu depuis l’essor de la discipline à la fin des années 80 et un palmarès Européen et Mondial d’exception. Citons entre autres, les 10 titres mondiaux de l’Équipe de France Sénior au Supermoto des Nations ou encore les huit titres mondiaux en individuel du pilote emblématique de la discipline Thomas Chareyre.

Concrètement, la création de cette filière du haut niveau Supermotard offre des moyens financiers et humains supplémentaires afin de mettre dans les meilleurs dispositions les pilotes qui incarnent la relève de la discipline qui se dispute sur des circuits alternant piste bitumée et parties en terre. Une Équipe de France Espoir supervisée par Sébastien Bonnal est créée et accueille un effectif composé des 5 pilotes les plus prometteurs du moment afin d’assurer la succession de nos élites : Youry Catherine, Axel Marie-Luce, Steve Bonnal, Tim Szalai et Giani Catorc. En plus d’une aide financière de la FFM, cette jeune génération bénéficiera d’un programme d’entraînement individualisé axé sur la performance et d’un suivi sur les épreuves inscrites à leur calendrier international. Également, des stages de regroupement et de préparation seront organisés tout au long de la saison durant lesquels l’Entraîneur équilibrera un travail technique et d’intensité en fonction des objectifs et du déroulement des compétitions. 

Fin Mars, le collectif était réuni à Rivesaltes (66) pour deux jours d’évaluation et de prise de contact avec en ligne de mire le Grand Prix de France de Supermotard programmé sur ce même circuit le 16 octobre prochain. Travail, rigueur et dépassement de soi ont été les maîtres mots de ce premier stage à destination de cette jeune génération qui doit désormais tout mettre en oeuvre pour relever les défis qui les attend afin d’accéder au firmament de la discipline.

Sébastien Poirier, Président de la Fédération Française de Motocyclisme :  » Cette distinction d’État récompense toute une filière. Une filière de qualité qui au fil des des années s’est structurée pour faire de la France la capitale mondiale du Supermotard. La Fédération Française de Motocyclisme se félicite de cette reconnaissance qui va permettre de passer un cap supplémentaire et de former la relève de la discipline. »
 

L’Équipe de France Espoir au complet avec de gauche à droite : Axel-Marie Luce, Tim Szalai, Steve Bonnal, Giani Catorc et Youry Catherine.

Première pour Fonvieille en MX2, Potisek enchaîne en MX1 à Romagné (35)

ESSOYES (10) – ET DE TROIS POUR BLANJOUE

Le Championnat de France de Cross-Country 24MX vivait hier la troisième épreuve d’une saison qui a débuté sur les chapeaux de roue, et ne cesse de faire parler d’elle, à mesure que grossit la part que la discipline se taille dans le cœur des amateurs de moto tout terrain.

Pour ce rendez-vous, c’est le Moto Club Essoyes TT qui accueillait l’ensemble des pilotes au cœur des somptueux vignobles de Champagne, avec un sens de l’hospitalité remarquable, très chère aux bénévoles réunis autour de Marc Vigneron, le président. L’épreuve d’ Essoyes est et restera un classique du championnat, au programme depuis plusieurs années et toujours autant appréciée des pilotes et spectateurs. Cette édition n’a pas dérogé à la règle, malgré les conditions météo difficiles qui ont obligés les équipes à affronter la neige et le froid dans l’ultime semaine de préparation. Le circuit, qui était proposé pour la dernière fois avant de travailler sur un tout nouveau tracé, offrait une grande variété de roulage, et une visibilité très confortable pour les spectateurs. Recouvert d’une légère épaisseur de neige et de gel forçant la vigilance dimanche matin, il s’est finalement révélé très agréable à rouler, à la faveur d’une météo relativement clémente.

Sur le plan sportif, victoire au scratch d’ Hugo Blanjoue qui continue de dominer le plateau, et grosses bagarres dans toutes les catégories, on en fait le tour :

Catégorie Elites

Chez les Elites, la tendance qui se dégage depuis le début de la saison se confirme à Essoyes. Encore une fois, le leader de la catégorie Hugo Blanjoue (Elite Moto 15 – KTM) s’est retrouvé confronté aux pressions très fortes de ses adversaires directs durant les deux premières heures, avant de prendre l’ascendant dans le dernier tiers de course, et finalement s’imposer, pour la troisième fois cette saison.

Au rang des outsiders, c’est encore Till DeClercq qui a été le plus menaçant pour Blanjoue. Bien parti, au coude-à-coude avec lui et parfois même en tête de la course, le pilote Dafy Enduro Team n’a pas ménagé ses efforts pour garder le contact en gérant le flux des pilotes rattrapés. Cette dépense d’énergie n’a pas été suffisante pour la victoire, mais il prend une nouvelle seconde place et encore un peu plus d’expérience dans la discipline, qu’il pourrait capitaliser dans un avenir proche.

L’autre pilote Dafy Enduro Team Antoine Alix a lui aussi fait parler de lui. Après son abandon à Riom, il avait à cœur de redresser la barre. Une moto qui tarde à démarrer et une envolée totalement loupé l’ont obligé à imprimer un très gros rythme dès la première heure de course pour recoller à la tête. Un effort récompensé puisqu’il est parvenu à faire la jonction avec Blanjoue, mais coûteux, car il lui vaudra des crampes qui le couperont dans son élan dans les dernières boucles. Il renoue néanmoins avec un podium dont il foule la troisième marche.

Max Vial (To Enduro) prend la quatrième place, et reprend un point au provisoire à Anthony Geslin (Atomic Moto), qui a chuté dès le premier tour et hypothéqué ses chances de bien figurer

Classement Provisoire Elite
– 1/ Hugo Blanjoue – 83 Pts
– 2/ Till De Clercq – 71 Pts
– 3/– Anthony Geslin 56 Pts  
 

Catégorie Junior

En Junior, le pilote du Dafy Enduro Team Florian Baratange a réalisé sa meilleure course de la saison et est parvenu à battre le leader de la catégorie, licencié au Essoyes TT, Thomas Zoldos. Il remporte donc sa toute première victoire et reprends quelques points au provisoire à Zoldos, toujours en tête mais avec seulement six points d’avance désormais.

La course Junior a été marquée par la très belle performance de Mathis Juillard (TM Raw Motorsports). Venu rouler pour la première fois cette saison en cross-country, il a pris les commandes de la catégorie arpès une heure de course, avant de devoir jeter l’éponge sur casse mécanique au passage de la seconde heure de course, alors qu’il était en lice pour une victoire.

Aux cotés de Baratange et Zoldos sur le podium hier, Alexis-Guillaume Protin a pris la troisième place.

 Classement Provisoire Junior
– 1/ Thomas Zoldos – 72 Pts
– 2/ Florian Baratange – 69 Pts
– 3/ Louis Badal –  51 Pts    
 

Catégorie Féminines

Chez les féminines, Mauricette Brisebard continue son bout de chemin en tête de sa catégorie. La patronne a été intraitable sur le tracé piégeux d’Essoyes, bouclant tous les tours en tête. Elle termine avec plus de quatre minutes d’avance sur André De Giovanni, seconde, et conforte son leadership au classement provisoire. DeGiovanni, à la faveur de cette seconde place, repasse devant Julie Knockaert, pour quatre points.

A noter la présence d’ Audrey Rossat sur la course. Venue en voisine, l’enduriste convertie au rallye-raid a su tirer son épingle du jeu et a pris la troisième place du jour.
 

Classement Féminine
– 1/ Mauricette Brisebard – 75 Pts
– 2/ Andréa De Giovanni – 60 Pts
– 3/ Julie Knockaert –  56 Pts    
 

Catégorie Nationaux

Arrivé à Essoyes en tête du provisoire National 1 après sa victoire à Riom, Cédric Chabreuil se devait de consolider sa position. C’est ce qu’il a fait, avec brio. Vainqueur une nouvelle fois, il se permet de prendre un tour à son concurrent direct, et flirte avec le top 10 scratch. Une performance qui donne le ton et lui ouvre une voie confortable vers un titre de champion. Attention cependant à Kevin Pennetier, toujours en embuscade à la seconde place, et qui n’hésiteras pas à profiter du moindre faux-pas.

La course des nationaux 2 a vu le retour aux affaires du champion en titre de la catégorie, Mikaël Martinez (Mika Motos). Moyennement parti, il a progressivement fait son effort pour remonter un à un ses concurrents et est parvenu a passer devant Alex Pichaud (Sherco Academy) à deux tours de l’arrivée pour s’imposer. Une victoire qui relance ce championnat car si Pichaud occupe toujours la tête, Martinez n’est plus qu’à trois points de lui.

 Le tiercé de la catégorie N3 est encore une fois totalement modifié à l’issue de cette course. Le champion de France en titre Étienne Fontaine n’avait pas encore trouvé le chemin de la victoire, c’est désormais fait. Il s’est imposé au terme des trois heures de course et reprend de fait la tête et un avantage au provisoire, un écart de quatre points qui pourra être très précieux en fin de saison. Gaëtan Deregard, second du jour, partage cette même place au classement N3 avec Alexandre Dufour, qui est monté sur la troisième marche du podium.

Classement Provisoire N1
– 1/ Cedric Chabreuil – 72 Pts
– 2/ Kevin Pennetier – 64 Pts
– 3/ Guillaume Chaillou –  41 Pts    

Classement Provisoire N2
– 1/ Alex Pichaud – 72 Pts
– 2/ Mickael Martinez – 69 Pts
– 3/Baptiste Richard –  51 Pts  
 
Classement Provisoire N3
– 1/ Etienne Fontaine– 69 Pts
– 2/ Gaetan Deregard – 65 Pts
– 2/ Alexandre Dufour –  65 Pts  
 
Catégorie Espoir

Chez les espoirs, le pilote de la Sherco Academy Quentin Clerc Tournier a pris un très gros avantage dans la course au titre. Visiblement à l’aise sur ce tracé champenois, il a maitrisé la course de bout en bout et signe sa troisième victoire consécutive en cross-country. Il compte désormais une confortable avance de 23 points sur ses concurrents au provisoire et il sera difficile de le déloger du fauteuil de leader. La bataille pour les accessits est plus ouverte. Hugo Roche (Atomic Moto) a fait une très belle course et monte sur son premier podium, à la seconde place. Hugo Algay a lui aussi brillé. L’autre pilote Sherco Academy s’est superbement extrait de la ligne de départ et virait au premier virage au coude-à-coude avec Blanjoue, puis a fait une course solide, pour monter sur un nouveau podium, troisième. Il occupe la seconde place du provisoire, à égalité de points avec Eliot Chevalier.

Classement Provisoire Espoir
– 1/ Quentin Clerc-Tournier – 75 Pts
– 2/ Eliot Chevalier- 52 Pts
– 2/ Hugo Algay –  52 Pts    
 

Catégories Jeunes

Le leader de la catégorie, David Guillemot-Scheid (Sherco Academy) absent à Essoyes, la porte était ouverte à tous les autres prétendants au titre chez les jeunes. Au bout des deux heures de courses, c’est le jeune aveyronnais Ruben Vayssade (Elite Moto 15- KTM) qui, après sa seconde place prise à Riom, montait pour la première fois au sommet du podium. Une victoire qui le propulse en tête du provisoire, devant Benjamin Sicard, second de la course, et Julien Planet.
 

 Classement Provisoire Jeunes
– 1/ Ruben Vayssade – 63 Pts
– 2/ Benjamin Sicard – 57 Pts
– 3/ Julien Planet –  52 Pts
 


Catégorie Vétérans

Nouvelle victoire pour le vétéran Jérome Taesh à Essoyes. Déjà vainqueur à Couiza et à Riom, ce dernier est en bonne voie pour remporter la timbale et, pourquoi pas, un grand chelem. Il devra pour cela rester en alerte, car ça pousse fort derrière. Florent Vayssade a une nouvelle fois pris la seconde position, devant Alban Cantel qui montait sur son premier podium. Au provisoire, Vayssade creuse un écart de 4 points avec Johann Rosselet, ils sont respectivement second et troisième.

Changement de leader chez les super-vétérans, en l’absence de Gilles Multrier. C’est Bertrand Michel qui l’a emporté, devant Xavier Ugolini et Bruno Raymond. Au provisoire, Ugolini occupe maintenant la première place, devant Bertrand Michel et Bruno Raymond.

Classement Provisoire Vétérans
– 1/ Jérôme Taesh – 75 Pts
– 2/ Florent Vayssade- 64 Pts
– 3/ Johann Rosselet –  60 Pts  

Classement Provisoire Super-vétérans
– 1/ Xavier Ugolini – 64 Pts
– 2/ Bertrand Michel- 59 Pts
– 3/ Bruno Raymond –  56 Pts  
 

Catégorie Kid

Les courses des kids ont encore une fois bien animé la première demi-journée de course. Il fallait du courage pour s’élancer si tôt sur ce tracé encore gelé, et ils n’en ont pas manqué et nous ont offert des courses spectaculaires. En 125 +13ans, c’est Andréa Monier (Atomic Moto) qui signe son premier succès chez les kids. Après une première manche remportée sous la pression de Thomas Poux qui ne l’a pas lâché d’une semelle, il a remporté la seconde avec une avance un peu plus grande. Au général, c’est toujours Raphael Roux qui pointe en tête, devant Thomas Poux. Sandro Garcia remporte la catégorie +13 ans 85cc, dont il prend le commandement.

En -13 ans, c’est le jeune Eliot Laborie, venu s’essayer au cross-country, qui a remporté la victoire, et la seconde place obtenu par Esteban Robin lui permet de recoller à la tête du provisoire, à égalité de points avec Mathéo Baudin. Enfin, chez les filles, nouvelle victoire de Nina Senegas qui, malgré un faux-pas au départ de la première course, passe la mi-saison en ayant tout remporté, chapeau!
 

Le Championnat de France Cross-Country 24MX a connu un début d’année marathon avec un enchainement très rapide des trois première épreuves. Les pilotes vont maintenant pouvoir profiter de quelques semaines pour se reposer au préparer au mieux les échéances à venir. La prochaine d’entre elles nous mènera à Chaumont, le 12 Juin prochain. Pour patienter, vous pouvez continuer à profiter de toutes les news et du sujet vidéo en vous connectant sur la page Facebook Cross-Country-France.    

Victoire et plaque rouge pour Maindru en Espoir à Romagné

Thomas Chareyre et Alexis Hoareau prennent la tête à Magny-Cours

Logo FFM

ESSOYES (10) – ESCALE EN CHAMPAGNE

La saison bat son plein, le calendrier s’accélère, et à peine deux semaines après la course de Riom-Es-Montagne, on a de nouveau rendez-vous dimanche prochain avec les pilotes du Championnat de France Cross-Country 24MX, pour une troisième manche qui se déroulera sur le site bien connu d’ Essoyes. Situé en Champagne, au milieu des vignobles, l’ élégant village qui abrite la maison d’un certain Renoir offrira un écrin somptueux à cette course. Le Moto Club Essoyes TT, hôte de cette troisième course, n’en est pas à son coup d’essai. Malgré son jeune âge, cette association a déjà à son actif cinq organisations de cross-country. Le dernier d’entre eux, en 2021, avait mis en lumière la résilience et la réactivité de ses membres qui avaient dû gérer de multiples reports.

Le tracé proposé alternera l’emprunt du circuit d’ autocross, des sections de sous-bois, prairies, et des zones plus techniques, le tout sur une longueur de 7 km qui devraient occuper les meilleurs une dizaine de minutes. Le sol très caillouteux devrait être particulièrement usant, notamment si la météo rend la piste humide.
 

Lieu : Essoyes – GPS  48.06812°N 4.57239°E  Lien GoogleMap

Les Horaires 

Samedi 19 Mars

Contrôles administratifs  16h-19H

Dimanche 20 Mars 

8H45 – Tour de Reconnaissance + Sprint Test KID

9H30 – Kids Manche 1

10H45 – Tour de Reconnaissance + Sprint Test

12H15 – Kids Manche 2

14h00 – Départ Cross-Country (3H Elite et Nationaux – 2H Jeunes/Féminines/Soft)


Les Elites :

S’il s’est une nouvelle fois imposé à Riom, la champion en Titre Hugo Blanjoue (Elite Moto 15 – KTM) voit toutefois la concurrence se faire de plus en plus pressante. Les deux pilotes du team Dafy Enduro Team notamment, Till Declercq qui est son dauphin au championnat et qui a pris la seconde place en Auvergne après avoir remporté la Sprint Test, mais aussi Antoine Alix, qui a joué de malchance en cassant son frein arrière et n’a pas pu terminer la lutte qu’il avait entamée pour la gagne. Il faudra aussi se méfier du basque Anthony Geslin qui progresse très vite dans cette discipline qu’il découvre et est déjà monté sur son premier podium. L’épreuve d’ Essoyes pourrait être celle du pilote Atomic Moto.

Les pilotes To Enduro Max Vial et Vincent Gautie ont eux aussi réalisés deux premières épreuves solides mais ne sont pas encore montés sur la boite, peut-être dimanche prochain.

Chez les juniors, la bataille devrait reprendre entre le pilote Beta Thomas Zoldos, champion de France en titre et vainqueur des deux premiers rounds, et Florian Baratange (Dafy Enduro Team), qui lui a collé une très forte pression lors de la course de Riom. L’avantage aux points va clairement à Zoldos qui en compte six d’avance, mais l’écart de vitesse entre les deux pilotes est si faible que la situation pourrait vite changer.

Les Nationaux :

C’est Cedric Chabreuil qui a pris le commandement de la catégorie National 1 à Riom, cinq points devant Kevin Pannetier, second. Les deux hommes se détachent au sommet du classement. Pannetier n’a pas encore réussi à prendre l’ascendant sur son adversaire, mais il en est passé très près à Couiza et fera tout pour y parvenir ce dimanche.

Comme chez les N1, la catégorie des nationaux 2 voient deux pilotes tenir le haut de l’affiche. Le premier d’entre eux est le pilote de la Sherco Academy Alex Pichaud qui a remporté les deux premières courses, victoires faisant de lui le solide leader. Mais attention au champion en titre qui n’a pas dit son dernier mot. Mikael Martinez (Mika Motos) avait terminé la course de Couiza à seulement quelques secondes de Pichaud après trois heures de course et pourrait encore créer la surprise.

Enfin en N3, tout reste très ouvert et aucun pilote ne s’est encore franchement démarqué. Si Alexandre Dufour occupe la tête du classement, il est talonné par le champion 2021 Etienne Fontaine, à un point derrière, lui-même suivi à un point par Gaetan Deregard. De quoi pouvoir espérer une nouvelle course à suspens.

Les féminines : 

Il y aura encore du beau monde à Riom dans la catégorie des filles qui voit cette année ses rangs se gonfler avec une dizaine d’engagées à chaque épreuve. En tête lors des deux premiers rounds, Mauricette Brisebard domine les débats et culmine en tête du provisoire avec dix points d’avance sur Julie Knockaert, montée à deux reprises sur la troisième marche de la boite.

Les Espoirs/Jeunes

Les plus jeunes pilotes sont également présents en force sur ce championnat. Les moins de 21 ans, qui s’opposent dans la catégorie Espoir, ont vu Quentin Clerc-Tournier (Sherco Academy) s’installer dans le fauteuil du patron après la première épreuve, pour ne plus le quitter. Alex Cagnin, sociétaire du MC Cunny, reste cependant très menaçant pour le leader. Second à deux reprises, il s’est approché très près de Clerc Tournier à Riom et ne manquera pas la moindre opportunité d’aller chercher une victoire.

Sur des courses d’une durée limitée à deux heure, la catégorie Jeune oppose les pilotes qui ont 17 ans ou moins. C’est là que la révélation de la Sherco Academy, David Guillemot-Scheid, a impressionné tout le monde avec une entrée en matière explosive lors de l’ouverture à Couiza. Une course entière dans le top 10 du scratch et une victoire implacable. Il a réitéré cette victoire à Riom et se positionne comme l’ultra favori de sa catégorie.

Vétérans / Super vétérans

Jérôme Taesh et Gilles Multrier ont parfaitement tenu leur rang de favori à Riom en s’imposant respectivement dans les catégories vétéran et super-vétéran. S’ils occupent de fait un leadership évident, ils se sont tous deux fait secouer par les outsiders que sont Johann Rosselet et Fabrice Pons. Une domination fragile qui éveillera à n’en pas douter les ambitions des nombreux engagés capables de viser le sommet du podium.

Les Kids

Enfin, les kids, qui s’affrontent sur deux manches de 45 minutes le matin, vont encore nous faire vivre de belles courses. La situation a changé à Riom avec la blessure de Paul Rebuffie qui occupait la tête du provisoire en +13 ans, et qui n’a pas pu défendre ses chances. Dans ces conditions, c’est Raphaël Roux qui a repris l’avantage à la faveur d’un très beau doublé. En -13 ans, Mathéo Baudin est sous la menace de Esteban Robin, vainqueur à Riom, et Gaël Chassaing tentera d’aller déloger Antonio Negri de la première place en +13 ans 85cc. Chez les filles, c’est toujours Nina Senegas qui domine.

Le championnat de France Cross-Country 24MX va passer la barre de la mi-saison ce dimanche, l’occasion pour certains pilotes d’enfoncer le clou et de poser de solides jalons en vue d’un titre de champion de France. Comme vous en avez pris l’habitude, vous pourrez suivre les évènements dès samedi sur le paddock d’ Essoyes ou en vous connectant sur la page Facebook du Championnat et sur le live.

Logo FFM

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

A Paris, le 21 Mars 2022

RIOM-ES-MONTAGNE (15) – LES LEADERS BETONNENT

On relève les banderoles aujourd’hui à Riom-Es-Montagne, au terme d’une course qui a tenu toutes ses promesses. Sur les hauteurs du Nord Cantal, le MC Quads et Motos Gentianes y a organisé hier la seconde épreuve du Championnat de France Cross-country 24MX.
Julien Besson et l’équipe de bénévoles qui l’accompagne ont su préparer cet évènement avec une rigueur exemplaire, sans oublier le moindre petit détail parmi les nombreux ingrédients nécessaires à course réussie.
Comme c’était le cas lors de l’épreuve d’ouverture, le circuit était un subtil mélange de ce qui se fait de mieux, un très beau terrain de cross, des passages techniques, du sous-bois, de la prairie…Bref, de quoi prendre un maximum de plaisir pour les pilotes qui s’y sont régalés, tout comme les spectateurs.
C’était cependant une épreuve exigeante physiquement et les visages était clairement marqués à l’arrivée. Le bilan sportif est bon, avec beaucoup de bagarres, dans chaque catégorie, et des leaders qui ont globalement bien tenu leur rang. On vous explique tout :  

Catégorie Elites

Le visage marqué par l’effort à l’arrivée, Hugo Blanjoue ne cachait pas son plaisir de s’imposer une nouvelle fois dans la catégorie Elite. Un plaisir d’autant plus grand que le plateau de cette saison est extrêmement relevé et qu’il a dû aller puiser dans ses réserves pour gagner. Auteur d’un bon départ, le pilote Elite Moto 15 KTM a chuté dans le premier tour, qu’il ne bouclait qu’à la quatrième place. Il mettra quelques tours à récupérer le leadership, qu’il parviendra finalement à conserver jusqu’à l’arrivée.
A ses cotés sur le podium, Till De Clercq (DAFY Enduro Team) a réalisé une meilleure envolée qu’à Couiza et a tout de suite collé au groupe de tête. Dans le coup pour la gagne durant tout le premier tiers de course, il a finalement dû laisser Hugo Blanjoue, plus rapide et à l’aise dans le trafic, creuser petit à petit l’écart. C’est tout de même une très belle seconde place à l’arrivée pour lui, seconde place qu’il consolide aussi au provisoire. Son coéquipier dans le team DAFY, Antoine Alix, a eu moins de chance. En tête en début de course, on lui prédisait une lutte de longue haleine avec Blanjoue pour la victoire, une casse de son frein arrière sur un choc aura finalement eu raison de ce pronostic.
Troisième homme sur le podium, le basque Anthony Geslin (Atomic Moto) s’est lui aussi donné au maximum pour briller sur cette épreuve, et a été récompensé de ces efforts.  Il découvre la discipline et en comprends de mieux en mieux les rouages, il n’est pas impossible qu’il vienne se rapprocher de la victoire lors des courses à venir.

Classement Provisoire Elite
– 1/ Hugo Blanjoue – 55 Pts
– 2/ Till De Clercq – 47 Pts
– 3/– Anthony Geslin 39 Pts  

Catégorie Junior

Chez les juniors, on a retrouvé le duo qui avait animé la course à Couiza. Thomas Zoldos (Beta) et Florian Baratange (Dafy Enduro Team) ne se sont pas quitté de toute la course. Zoldos, leader du championnat a pris l’avantage dès le premier tour et a mené les débats jusqu’à la mi-course. Baratange a alors repris la tête, avant de voir son rival repasser devant dans l’avant-dernier tour. Moins de 20 secondes séparent les deux pilotes, à l’avantage encore une fois de Zoldos qui prend un peu d’air au provisoire, il compte désormais six points d’avance sur Baratange, second. C’est le pilote de l’ ASM Pau Arnaud Tortosa qui est monté sur la troisième marche du podium.

 Classement Provisoire Junior
– 1/ Thomas Zoldos – 50 Pts
– 2/ Florian Baratange – 44 Pts
– 3/ Arnaud Tortosa –  36 Pts    

Catégorie Féminines

Du coté des féminines, catégorie qui a aussi le vent dans le dos avec dix pilotes engagées, c’est Andréa De Giovanni qui réalisait le meilleur début de course en prenant l’avantage sur la favorite Mauricette Brisebard. Cette dernière a cependant bien réagi puisqu’elle est parvenue à refaire son retard et reprendre les rênes au terme du quatrième tour. Elle ne les lâchera plus jusqu’à l’arrivée et signe une seconde victoire de rang.
Comme à Couiza, Julie Knockaert réalise une très belle course. Partie cinquième, elle monte au final sur la troisième marche du podium, pour la deuxième fois consécutive.
Andréa De Giovanni boucle quant à elle les deux heures à la seconde place. Elle remonte ainsi au troisième rang du provisoire, à deux points seulement de Julie Knockaert.  

Classement Féminine
– 1/ Mauricette Brisebard – 50 Pts
– 2/ Julie Knockaert – 40 Pts
– 3/ Andréa De Giovanni –  38 Pts    

Catégorie Nationaux

En l’absence d’ Anthony Aubery, leader du provisoire N1 avant cette course, mais qui avait annoncé ne pas participer à l’intégralité des courses, la voie était ouverte pour tous les outsiders de cette catégorie. Hier, c’est logiquement Cédric Chabreuil, second lors du rendez-vous précedent, qui s’est imposé facilement. Il pointe désormais en tête du classement, avec cinq points d’avance sur Kevin Pennetier, second. A noter la troisième place du pilote du Réquista Moto Sport David Fabre.
En national 2, victoire implacable du pilote de la Sherco Academy Alex Pichaud. Auteur d’une très belle course, il termine à la septième position du classement scratch, premier pilote non Elite. Il accroit son avance au provisoire et la porte à six points sur le second, le champion de France en titre Mikael Martinez (Mika Motos). Attention, on sait ce dernier très rapide et on peut miser sur une confrontation plus rapprochée entre les deux pilotes lors des prochaines échéances. Sur la boite également hier, Enzo Gapaix a pris la troisième place.  
La catégorie des nationaux 3 est clairement la plus serrée. Deux points seulement séparent les trois premiers au provisoire. Avantage à Alexandre Dufour qui a su s’imposer sur le circuit cantalien et prend ainsi la première place du classement. Etienne Fontaine, champion en titre, a passé la ligne une minute après lui et monte sur la seconde marche du podium. Florian Guesdon, troisième, monte sur son premier podium de la saison.

Classement Provisoire N1
– 1/ Cedric Chabreuil – 47 Pts
– 2/ Kevin Pennetier – 42 Pts
– 3/ Julien Magne –  29 Pts    

Classement Provisoire N2
– 1/ Alex Pichaud – 50 Pts
– 2/ Mickael Martinez – 44 Pts
– 3/Baptiste Richard –  35 Pts  

Classement Provisoire N3
– 1/ Alexandre Dufour – 45 Pts
– 2/ Etienne Fontaine – 44 Pts
– 3/ Gaetan Deregard–  43 Pts  

Catégorie Espoir

Seconde victoire consécutive pour le jeune pilote de la Sherco Academy Quentin Clerc Tournier qui a livré une bataille ininterrompue avec Alex Cagnin. Les deux pilotes se sont échangés tour à tour les premières et secondes places et c’est seulement lors des deux dernières boucles que Clerc Tournier a pris l’ascendant, pour 13 secondes seulement au drapeau à damier.
Au provisoire, Cagnin, second, compte six points de retard sur le leader, un écart qu’il tentera de combler dès la prochaine course. Hugo Algay, le co-équipier de Clerc Tournier à la Sherco Academy, prend une très belle troisième place et fait ainsi un bond du 9ème au 6ème rang au provisoire.     

Classement Provisoire Espoir
– 1/ Quentin Clerc-Tournier – 50 Pts
– 2/ Alex Cagnin – 44 Pts
– 3/ Eliot Chevalier–  34 Pts    

Catégories Jeunes

La catégorie Jeunes, dont la durée de course est limitée à deux heures, a une nouvelle fois vu la victoire de David Guillemot-Scheid. La recrue de la Sherco Academy a parfaitement déjoué les pièges de cette épreuve éprouvante et l’emporte avec un peu plus d’une minute d’avance sur le second, Ruben Vayssade (Elite Moto 15 KTM). Certains animateurs de l’épreuve d’ouverture étant absents à Riom, le top 3 du provisoire se retrouve complétement changé. Vayssade profite de son excellent résultat pour prendre le second rang de ce classement. Benjamin Sicard, troisième du jour, fait lui aussi une belle progression au classement provisoire dont il occupe la troisième place.   

 Classement Provisoire Jeunes
– 1/ David Guillemot-Scheid – 50 Pts
– 2/ Ruben Vayssade – 38 Pts
– 3/ Benjamin Sicard –  35 Pts  

Catégorie Vétérans

Chez les vétérans, les leaders des deux catégories d’ âge ont confirmé leur leadership à Riom.
Jérôme Taesh en Vétéran et Gilles Multrier en Super-vétéran ont tous deux remporté une seconde victoire au terme des trois heures de course. Celle-ci n’a cependant pas été simple à aller chercher, Jérome Taesh ne gagne qu’avec une poignée de seconde d’avance sur Johann Rosselet, guère plus pour Multrier qui était sous la pression de Fabrice Pons, second.  

Classement Provisoire Vétérans
– 1/ Jérôme Taesh – 50 Pts
– 2/ Johann Rosselet – 42 Pts
– 3/ Florent Vayssade –  42 Pts  
 
Classement Provisoire Super-vétérans
– 1/ Gilles Multrier – 50 Pts
– 2/ Xavier Ugolini – 42 Pts
– 3/ Bruno Raymond –  36 Pts  

Catégorie Kid

Changement de leader chez les Kids +13 ans. Paul Rebuffie, en tête après Couiza, s’est malheureusement blessé au poignet lors du tour de reconnaissance et n’a pas pu défendre ses chances. C’est Raphaël Roux qui s’est imposé en remportant les deux manches, et prend ainsi la tête de la catégorie. Andréa Monier a terminé second, Anthony Breuil troisième. Thomas poux, quatrième, prend la seconde place du provisoire.
Chez les -13ans, Esteban Robin signe sa première victoire et revient à deux points de Mathéo Baudin, encore leader. La victoire en +13ans 85cc est signé par Gaël Chassaing, et le provisoire est toujours mené par Antonio Negri.
Enfin, nouvelle victoire de Nina Senegas chez les filles.

Le Championnat de France Cross-Country 24MX est désormais bien entamé et les guidons vont maintenant se braquer vers l’épreuve d’ Essoyes, qui aura lieu le 3 avril prochain et marquera la mi-saison. Vous pouvez, en attendant, continuer à profiter de toutes les news et du sujet vidéo en vous connectant sur la page Facebook Cross-Country-France.    

Ouverture à Magny-Cours : 2022 s’annonce comme un grand millésime

Logo FFM

RIOM-ES-MONTAGNE (15) – LE CFCC FAIT ROUTE VERS LE CANTAL

Après une première épreuve dans le sud de la France, qui s’est révélée spectaculaire, tant par l’engouement qu’elle a suscité auprès des pilotes et spectateurs, que par la qualité de son organisation, le Championnat de France Cross-Country 24MX va poser ses valises dans le nord du Cantal dimanche pour une seconde manche qui s’annonce sous les meilleures couleurs.
Le MC Quad et Motos Gentianes, qui fait vivre le sport moto à Riom-Es-Montagne depuis 1998, y accueillera ce deuxième round. Après l’organisation de nombreux motocross, de nombreuses endurances et de la finale de l’Enduro Kid en 2019, c’est en toute logique qu’une épreuve nationale de Cross-Country va y élire domicile.
Julien Besson, président du Moto Club, est à la tête d’une jeune équipe d’une quinzaine de personnes qui œuvre depuis des mois pour mettre sur pied cet évènement. Des efforts qui vont permettre aux pilotes de rouler dans des conditions idéales, sur un circuit que les meilleurs devraient boucler en 12 minutes et qui mêlera le terrain de cross local, des prairies en herbes ainsi que des passages rocheux et une sapinière. Un tracé à 900 mètres d’altitude très varié dont de nombreuses portions seront visibles depuis le paddock.

Lieu : Riom-Es-Montagne – GPS 45°16’08.38″N 2°40’05.79″E Lien GoogleMap

Les Horaires

Samedi 19 Mars

Contrôles administratifs 16h-19H

Dimanche 20 Mars

8H45 – Tour de Reconnaissance + Sprint Test KID

9H30 – Kids Manche 1

10H45 – Tour de Reconnaissance + Sprint Test

12H15 – Kids Manche 2

14h00 – Départ Cross-Country (3H Elite et Nationaux – 2H Jeunes/Féminines/Soft)

La première épreuve a su nous tenir en haleine, le plateau est une fois encore exceptionnel et nous promet un grand moment de sport. On fait le tour des catégories :

Les Elites :

Le champion en titre Hugo Blanjoue a fait forte impression lors de l’épreuve d’ouverture en allant chercher la victoire, et aura à cœur de confirmer à Riom. Cependant, la course vécue à Couiza a révélé les sérieuses ambitions des autres prétendants au titre. Le premier d’entre eux, le jeune Antoine Alix, s’est très vite approprié les bons réflexes et a beaucoup appris, il pourrait prendre sa revanche sur Blanjoue.
Même réflexion pour son coéquipier du Dafy Enduro Team Till De Clercq qui, s’il réalise une meilleure envolée que lors de l’épreuve précédente, a de fortes chances de pouvoir jouer la gagne.
Attention à Anthony Geslin (Aomic Moto) qui a aussi été très rapide et pourrait nous surprendre, tout comme le pilote aligné par Yannick Labat dans le team To Enduro Max Vial.

A l’image de Blanjoue, Thomas Zoldos a lui aussi réussi son entrée en matière en remportant la catégorie Junior (- de 23 ans) de ce premier rendez-vous. Il sera donc le favori, sous la menace notamment de Florian Barratange, le pilote du Dafy Enduro Team qui lui a tenu la dragée haute pendant les deux tiers de la course, avant de baisser de régime dans la troisième heure.

Les Nationaux :

Le doute sur la capacité d’ Anthony Aubery (Sherco Academy) à défendre son titre N1 n’a pas plané très longtemps tant il a dominé son sujet lors de la première épreuve. Posé en solide leader, il sera la cible de Cédric Chabreuil et Kevin Pennetier, qui se sont déjà fait une place sur un podium dont ils viseront le sommet.

En national 2 c’est encore un pilote de la Sherco Academy, Alex Pichaud, qui s’alignera à Riom en leader de sa catégorie. Et il aura fort à faire pour conserver son rang, car il aura face à lui son dauphin au classement et champion de France en titre Mikael Martinez (Mika Motos). Ce dernier avait terminé à quelques secondes seulement de Pichaud, et fera tout pour inverser la tendance.

Du coté des N3, c’est Gaëtan Deregard qui s’élancera à Riom en tête du classement provisoire, après s’être imposé à Etienne Fontaine dans les tous derniers virages du circuit lors du premier rendez-vous de l’année. Un second round qui aura un fort gout de revanche pour le champion de France en titre.


Les féminines :

Du côté des filles, Mauricette Brisebard s’est installée dans le fauteuil de leader et nourrit évidemment l’ambition de conserver sa position en visant une seconde victoire de rang ce dimanche. Elle retrouvera face à elle Julie Knockaert, qui l’a accompagné sur le podium à Couiza, mais devra se méfier aussi d’ Elsa Galand ou Andréa De Giovanni qui sont passées très près de monter sur la boite et entendent bien s’y faufiler.

Les Espoirs/Jeunes

Chez les plus jeunes, qui s’opposent dans les catégories Espoirs (-21 ans) et Jeunes (-17ans), on devrait retrouver de belles bagarres. Le chef de file des pilotes Espoirs est le pilote DSN Moto Sherco Academy Quentin Clerc Tournier, grâce à sa belle victoire à Couiza.
Au terme des deux heures de course réservées aux jeunes, c’est un autre pilote Sherco Academy, David Guillemot-Scheid qui s’était imposé de manière spectaculaire, en évoluant dans les hautes sphères du classement scratch. Un exploit que l’on a hâte de voir se renouveler.

Vétérans / Super vétérans
Toutes les générations se croisent sur le Cross-Country. Et les pilotes les plus âgés qui s’alignent dans les catégories vétérans et super-vétérans n’ont pas à rougir face à leurs cadets. Jérôme Taesh et Gilles Multrier ont pris, dans l’ Aude, les commandes respectives de ces deux catégories qui réunissent un très gros plateau.

Les Kids

Les kids rouleront, comme à Couiza, deux manches le dimanche matin. Paul Rebuffie a brillé lors de la première manche, en parvenant à se défaire des attaques de Gabin Allemand et en remportant les deux manches. Le circuit cantalou inversera-t-il la tendance ? Réponse dimanche.

Le MC Quad et Motos Gentianes nous donne donc rendez-vous pour un week-end qui s’annonce comme un très beau moment de sport. Pour ne rien rater de cette seconde épreuve du Championnat de France Cross-Country 24MX vous pourrez suivre le cours des évènements en vous connectant sur la page Facebook du Championnat et sur le live.

A Gueugnon, doublé de Vialle sous une pluie battante. Potisek gagne encore en MX1.

Première victoire pour Mateo Bernard en Espoir à Gueugnon (71)

Doublés de Potisek, Goupillon et Petit à Loon-Plage (59)

Logo FFM

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

A Paris, le 28 Février 2022

COUIZA (11) – UNE OUVERTURE QUI TIENT TOUTES SES PROMESSES

Le Moto Club Borde Gazz a brillamment rempli sa mission en organisant hier une exceptionnelle épreuve d’ouverture du Championnat de France de Cross-Country. Dans un écrin somptueux perché sur les hauteurs de la commune de Couiza, 240 pilotes se sont réunis pour participer à cette course, un record pour cette discipline qui connait un engouement très fort.
La petite mais ô combien dynamique équipe de bénévoles réunie autour du Julien Raquidel faisait son baptême du feu en organisant cet évènement et s’en est tiré haut la main. La journée de course s’est déroulé parfaitement, accompagnée par un soleil radieux qui a brillé sur l’Aude tout ce dimanche, et a amené des spectateurs nombreux au bord de la piste.  
Tout était donc réuni pour assister à un très beau spectacle, les pilotes ont fait le reste en se livrant de grosses batailles durant les deux, ou trois heures de course selon les catégories.

C’est Hugo Banjoue qui parvient à imposer sa vitesse au scratch et en Elite au terme des trois heures de course. Chez les Juniors, victoire de Thomas Zoldos, imité par Quentin Clerc Tournier en Espoir et David Guillemot dans la catégorie Jeune.
Mauricette Brisebard s’impose chez les filles, et les catégories du national sont remportées par Anthony Aubery, Kevis Panis et Gaetan Deregard, respectivement en N1, N2 et N3. En vétérans, la victoire revient à Jérôme Taesh, et Gilles Multrier gagne la catégorie des super-vétérans. 
Enfin, c’est Paul Rebuffie qui monte sur la plus haute marche du podium du Kid.

On entre dans le détail :

Catégorie Elites

En Élite, le champion de France en titre Hugo Blanjoue a parfaitement tenu son rang. Le pilote Élite Moto 15 KTM s’est imposé au terme des trois heures de course, non sans mal. La faute au jeune Antoine Alix (Dafy enduro team) qui est parti en tête. Dans sa roue, Blanjoue a alors fait quelques erreurs pour tenter de le doubler et a chuté à plusieurs reprises. A la mi-course, blanjoue est finalement parvenu à passer devant Alix, évitant la confrontation directe en s’arrêtant au stand un tour plus tard que son adversaire. 
Il a alors trouvé son rythme de croisière, et a conservé la tête du classement jusqu’ à l’arrivée. Alix est second, devant son coéquipier Till De Clercq. Ce dernier, mal parti, n’a pas réussi à raccrocher le wagon de tête, mais prend une très belle troisième place finale. C’est le basque Anthony Geslin (Atomic Moto) qui prend la quatrième place.

Classement Provisoire Elite
– 1/ Hugo Blanjoue – 20 Pts
– 2/ Antoine Alix – 17 Pts
– 3/ Till De Clercq –  15 Pts  

Catégorie Junior
On a également assisté à une très belle bagarre pour la victoire chez les Juniors. Elle a opposé le pilote du  Dafy Enduro Team Florian Baratange qui a signé un début de course très solide à Thomas Zoldos, le champion de France en titre. Le pilote Beta, auteur d’un départ moins bon que celui de son adversaire direct, n’a pas tremblé et a profité de la baisse de régime de Baratange lors de la dernière heure pour s’imposer. Derrière eux, c’est le pilote Sherco Academy DSN Motos Toé Fugier qui monte sur la troisième marche du podium.

Classement Provisoire Junior
– 1/ Thomas Zoldos – 20 Pts
– 2/ Florian Baratange – 17 Pts
– 3/ Toé Fugier –  15 Pts    


Catégorie Féminines

Chez les filles, c’est Mauricette Brisebard qui s’est imposé logiquement. Arrivée en favorite, elle a assumé son rang et prend la tête du provisoire de la catégorie féminine. A ses côtés sur le podium, on retrouve Lorna Lafont, seconde, et Julie Knockaert, troisième avec quelques secondes d’avance à peine sur ses poursuivantes Elsa Galand et Andréa De Giovanni. De quoi suggérer de beaux affrontements à venir.

Classement Féminine
– 1/ Mauricette Brisebard – 20 Pts
– 2/ Lorna Lafont – 17 Pts
– 3/ Julie Knockaert –  15 Pts    

Catégorie Nationaux

Le national 1 a vu la domination sans partage du pilote Sherco Academy Anthony Aubery, champion en titre, qui n’a jamais été inquiété pour la victoire. Derrière, les places sur le podium se sont jouées dans la seconde moitié de course, entre Kevin Pennetier et Cédric Chabreuil. Avantage à ce dernier qui prend la seconde place, devant Pennetier. A noter la belle course de Kevin Prallet, quatrième, longtemps en lice pour le podium.

En National 2, c’est Kevin Panis qui l’emporte avec une large avance. Vainqueur du scratch national et top 10 au scratch général, l’aveyronnais a passé la ligne d’arrivée sur une jambe, après une grosse chute dans l’ultime tour qui aurait pu lui couter cette victoire. Il l’emporte devant le Sherco academicien Alex Pichaud, et le champion en titre Mickael Martinez (Mika Moto) qui a entrepris une très belle remontée malgré un départ en seconde vague. 

 Du côté des N3, on n’aurait pas pu espérer plus de suspense. Bien parti, le champion de France Etienne Fontaine prenait le lead en N3 dès le premier tour. Un avantage qu’il gardera jusqu’à la toute fin de course, avant de s’incliner finalement face à Gaëtan Deregard pour une demi-seconde, doublé dans les derniers virages, surpris par son retour fulgurant. Alexandre Dufour complète le podium.

Classement Provisoire N1
– 1/ Anthony Aubery – 20 Pts
– 2/ Cedric Chabreuil – 17 Pts
– 3/ Kevin Pennetier –  15 Pts    

Classement Provisoire N2
– 1/ Kévin Panis – 20 Pts
– 2/ Alex Pichaud – 17 Pts
– 3/Mickael Martinez–  15 Pts    

Classement Provisoire N3
– 1/ Gaetan Deregard – 20 Pts
– 2/ Etienne Fontaine – 17 Pts
– 3/Alexandre Dufour –  15 Pts    

Catégorie Espoir

Dans la catégorie Espoir qui regroupe les pilotes de moins de 21 ans, c’est le jeune mais déjà expérimenté Quentin Clerc Tournier qui a franchi la ligne d’arrivée le premier. Il monte ce soir sur la plus haute marche du podium espoir et prend de fait la tête du provisoire. Dans son sillage, Alex Cagnin prend la seconde place, Jorian Moreau est troisième.

Classement Provisoire Espoir
– 1/ Quentin Clerc-Tournier – 20 Pts
– 2/ Alex Cagnin – 17 Pts
– 3/Jorian Moreau –  15 Pts    

Catégories Jeunes

La course des jeunes, qui se disputait sur deux heures  a été très largement dominée par la nouvelle recrue de la Sherco Academy, David Guillemot-Scheid. Ce dernier, qui vient du Motocross, a montré une vitesse exceptionnelle et s’est même permis de rouler parmi les tous meilleurs au scratch. Une démonstration qui a impressionné tous les observateurs. Il s’impose face à un autre pilote extrêmement rapide, la recrue du team ToEnduro Romain Dagna. Julien Abert-Dosso prends la troisième place.

 Classement Provisoire Jeunes
– 1/ David Guillemot-Scheid – 20 Pts
– 2/ Romain Dagna – 17 Pts
– 3/ Julien Abert-Dosso –  15 Pts    

Catégorie Vétérans

Ils étaient nombreux à s’être engagés dans les catégories Vétérans et super-Vétérans. C’est Jérôme Taesh qui s’est imposé en vétérans, avec plus de deux minutes d’avance sur Florent Vayssade. Johann Rosselet termine à la troisième place. 
En Super-vétérans, c’est Gilles Multrier qui s’adjuge la victoire du jour, devant Xavier Ugolini et Bruno Raymond.

Classement Provisoire Vétérans
– 1/ Jérôme Taesh – 20 Pts
– 2/ Florent Vayssade – 17 Pts
– 3/ Johann Rosselet –  15 Pts    

Classement Provisoire Super-vétérans
– 1/ Gilles Multrier – 20 Pts
– 2/ Xavier Ugolini – 17 Pts
– 3/ Bruno Raymond –  15 Pts    

Catégorie Kid

La course des kids, qui ont roulé le matin pour deux manches de 45 minutes, a vu la victoire du corrézien Paul Rebuffie, qui s’est brillamment adjugé les deux manches. Sous la menace du pilote Élite Moto Gabin  Allemand dans le premier round, celui-ci chutait à la mi-course, laissant s’échapper Rebuffie. Allemand prend tout de même la seconde place finale, devant Raphaël Roux.
Chez les moins de 13 ans, c’est Mathéo Baudin qui s’impose, et Antonio Negri en 85cc plus de 13 ans. Enfin, Nina Senegas remporte la catégorie féminine. 

Le Championnat de France Cross-Country Moto 24MX ne pouvait pas être mieux lancé que par cette très belle épreuve. Les suivantes devraient être d’une intensité au moins égale et nous réserveront probablement encore de belles surprises. La première d’entre elles nous amènera à Riom-Es-Montage le 20 Mars prochain. En attendant, profitez de toutes les news et du sujet vidéo en vous connectant sur la page Facebook Cross-Country-France.

Top départ du 24MX Tour 2022 à Loon-Plage (59).

28.02.22

facebook twitter

Loon Plage (59)

Communiqués

La septième édition du 24MX Tour va débuter les 5 et 6 mars prochain à Loon-Plage, dans le Nord. Le Moto-Club du Littoral accueillera donc l’ouverture des Championnats de France motocross Elite MX1, Elite MX2, Junior et Espoir. Une première pour ce club habitué aux courses sur sable, pour une épreuve qui marquera également le retour du plus haut niveau du motocross français dans cette partie de l’Hexagone. La Fédération Française de Motocyclisme, dont le Président Sébastien Poirier sera présent le dimanche, mise sur la continuité cette année encore. La formule regroupant les quatre championnats majeurs sur un week-end a fait ses preuves. Elle est intégralement reconduite en 2022 pour les sept épreuves du 24MX Tour.

Après avoir organisé près de 25 « Rondes des Sables », course comptant pour le Championnat de France des Courses sur Sable, le Moto-Club du Littoral cherchait un nouveau défi à relever. Voyant les choses en grand, les équipes présidées par Isabelle Andrieux se sont naturellement tournées vers la Commission National Motocross pour accueillir une manche du 24MX Tour. Un pari inédit et osé pour ce club qui organisera ainsi sa toute première compétition MX ! Un défi également car la ligue Hauts de France n’a plus reçu l’Elite ces dernières décennies. La démarche fédère de nombreux clubs locaux qui apportent leur soutien au MC du Littoral pour assurer le succès de l’épreuve.

Côté piste, les pilotes vont donc se confronter dans le sable du circuit Bernard Gouvart. Une surface assez inédite sur le 24MX Tour, marquant la volonté de la FFM de diversifier les typologies de terrain. Les participants ont d’ailleurs ferraillé dans le sable de Magescq ces deux dernières années, avec un intérêt sportif très fort. Les deux manches de chaque catégorie promettent d’être extrêmement disputées. Seul changement en 2022, une séance d’essai libre spécifique fait son retour au programme, avant les essais qualificatifs.

Vers un nouveau duel Potisek-Desprey en Elite MX1 ?

Double champion de France, Maxime Desprey n’a été titré l’an dernier qu’au terme de l’ultime manche du Championnat au bout du suspense. Il a arraché le sacre national des mains de Milko Potisek pour un petit point. Les deux pilotes s’affronteront à nouveau en catégorie reine. Desprey mise sur la continuité au sein du team GSM Dafy Michelin Yamaha et sera bien entouré. Coaché par un certain Xavier Boog, quintuple champion de France, le Bourguignon sera épaulé pour la saison par Anthony Bourdon. Le champion de France MX2 2020 rejoint la structure de Serge Guidetty pour sa deuxième année en 450cc. De son côté, Milko Potisek jouera à domicile. Licencié au MC du Littoral, récent vainqueur de son troisième Enduroplale du Touquet, le pilote Yamaha Dragon’Tek est un vrai spécialiste du sable. Il aura donc la faveur des pronostics pour cette épreuve d’ouverture, d’autant qu’il avait impressionné l’an dernier à Magescq. Avec le soutien de son coéquipier anglais Todd Kellett, il pourrait frapper un grand coup dès ce week-end.

Les protagonistes habituels de la catégorie seront également de la partie. Quintuple champion de France de supercross, Cédric Soubeyras s’alignera au guidon d’une Honda pour tenter d’aller chercher mieux que son podium 2021. Champion de France en 2016, le Gardois Grégory Aranda (Tech32 KTM) ne compte pas faire de la figuration, tout comme Nicolas Aubin qui, à 34 ans, poursuit au sein de sa structure OB1 Motorsport mais évoluera désormais sur Husqvarna. Après plusieurs années en Enduro, le Corse Christophe Charlier revient à ses premiers amours au guidon d’une Fantic de l’équipe AG Motorsport Oxmoto, tandis que Nicolas Dercourt évoluera sur KTM, et que Jimmy Clochet représentera le team de Florent Richier FR25 Suttel Honda. Enfin, les premiers tours de piste en 450cc de David Herbreteau seront particulièrement intéressant à suivre. Après de nombreuses saisons sans concrétiser les promesses entrevues plus jeune, il s’est bien relancé l’an dernier en se classant deuxième du championnat MX2. Il poursuit sur des Gas Gas en 2022.

La catégorie Elite MX2 très ouverte.

Champion de France, Pierre Goupillon (WID Motorsports KTM) remet son titre en jeu. Il a réalisé une année pleine en 2021 après plusieurs saisons gâchées par les blessures, concrétisant ainsi son énorme potentiel. La catégorie s’annonçant très ouverte, le Breton pourrait bien marquer son territoire dès cette épreuve d’ouverture, d’autant que plusieurs pilotes pourraient manquer à l’appel en raison du championnat du monde et de l’EMX 250 du côté de la Lombardie. On pense bien sûr à Stephen Rubini, qui a rejoint l’équipe de Josse Sallefranque Ship to Cycle Honda SR Motoblouz à l’intersaison, mais également au jeune Quentin Prugnières (9mm Energy Drink Bud Racing Kawasaki). Après une année de découverte de la catégorie, le champion de France Espoir puis Junior, vise le haut du classement à 16 ans seulement. Du côté des jeunes, il sera d’ailleurs particulièrement intéressant de suivre les premiers pas en 250cc des pilotes VHR KTM Xavier Cazal et Nicolas Duhamel, ou encore de voir l’évolution de Matéo Miot (KTM).

Face à cette nouvelle génération prometteuse, plusieurs pilotes très expérimentés vont se mêler à la lutte pour le titre. A 31 ans, Valentin Teillet remet le couvert après une pause d’un an pour s’occuper exclusivement de sa structure. Il endossera la double casquette de pilote et de team manager. Dix ans après son titre en Elite MX2, le Vendéen gère l’équipe 737 Performance Gas Gas Oxmoto et comptera parmi les favoris en 250cc. Vice-champion de France à quatre reprises, Arnaud Aubin (OB1 Motorsports Husqvarna) tentera une nouvelle fois de décrocher le titre, tandis que les coéquipiers de l’équipe TMX Compétition Calvin Fonvieille (KTM) et Germain Jamet (Yamaha) seront encore de sérieux candidats au podium.

Qui pour succéder aux frères Coenen en Junior ?

Comme les années précédentes, les Juniors 125 cc disputeront leurs qualifications le samedi et leurs deux manches le dimanche. L’une en ouverture en fin de matinée, l’autre en milieu d’après-midi après la première manche MX1. Une occasion unique de glaner de l’expérience pour ces pilotes âgés de 13 à 17 ans au contact de l’Elite. Champion de France Espoir l’an dernier en ayant survolé la saison, Mathis Valin est très attendu. Le pilote de l’équipe de France 125 cc poursuit son travail avec le team 737 Performance Gas Gas Oxmoto. Il se place parmi les favoris de la catégorie et sera en lutte avec un autre pilote de l’équipe de France, Marc Antoine Rossi. Après une année d’apprentissage en Junior, la performance du Corse de l’équipe Tech 32 KTM va être scrutée de près.

Deux autres pilotes prometteurs montent de la catégorie Espoir. Respectivement troisième et quatrième de ce Championnat l’an dernier, Tom Brunet (KTM) et Lorenzo Siino (KTM) vont être confrontés a des coureurs plus expérimentés qui roulaient déjà aux avants-postes en 2021. Parmi eux, Adrien Petit (Yamaha) est monté en puissance en cours d’année, tout comme Tony Giorgessi (Gas Gas). S’il a eu du mal à concrétiser son grand potentiel, Mathis Barthez (Yamaha) reste un pilote à suivre de près, tandis que l’Italien de Tech 32 KTM Mat Russi va découvrir ce championnat.

Un vivier de talents en catégorie Espoir.

La compétition des plus jeunes pilotes, entre 12 et 15 ans, se déroulera sur la journée du samedi exclusivement. De nombreux très jeunes coureurs vont découvrir ce championnat. Les cinq pilotes de l’Équipe de France 85cc se placent parmi les favoris dans la course au titre. Parmi eux, Basile Pigois (KTM) a réalisé la meilleure performance l’an dernier en se classant cinquième au classement général. Il a l’expérience nécessaire pour briguer les premières places mais fera face à la concurrence d’Amaury Maindru (KTM), de Yannis Lopez (Gas Gas) ou encore de Mano Faure (Husqvarna). Ce dernier reste sur de bonnes performances en fin de Championnat. Félix Cardineau a quant à lui récemment remporté le Minivert 85 cc et devrait donc être aux avants-postes, tandis que Maho Simo (Gas Gas) a également réalisé de belles choses en 2021 avant de se blesser.

Partenaires et Challenge Dunlop.

24MX, First Racing, MX magazine, Dunlop, Auto Moto La Chaîne et Yamaha ont renouvelé leur confiance au 24MX Tour. Ces partenaires apportent un précieux soutien à la Fédération Française de Motocyclisme. Ils sont rejoints cette année par Yamalube, en tant que partenaire officiel.

Par ailleurs, le manufacturier de pneus Dunlop continue à soutenir les pilotes grâce à son challenge. Sur chaque épreuve, tout pilote équipé de montes de la marque qui aura mis au moins quatre stickers Dunlop sur sa machine pourra s’inscrire à un tirage au sort. En jeu, des chèques carburant et surtout un train de pneu dans chaque catégorie !

Suivez le 24MX Tour sur les réseaux sociaux.

La FFM vous permet de suivre le 24MX Tour sur internet, et dans les conditions du direct. Rendez-vous sur notre page Facebook @elitemotocross et Instagram #24mxtour. Vous pourrez y suivre l’évolution des courses en live et, bénéficier de contenus vidéos exclusifs : interview, résumés des manches, sujets magazines, résultats commentés, classements… Le dimanche suivant chaque épreuve, Auto Moto la Chaîne proposera un retour sur la compétition sous forme d’un magazine de 26 min. Et bien sûr, toutes les informations sont sur le site officiel du championnat http://www.elite-motocross.fr