MXVOICE SESSIONS #2 : XAVIER BOOG

xavierport17

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Xavier, tu as signé avec le Team Honda SR pour un programme essentiellement « français », c’est bien cela..

Xavier BOOG : Oui j’ai juste l’Enduropale en plus avec donc l’Élite, le SX et les 2 GP’s de France..

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Question budget, en te concentrant sur ces Championnats et courses cela te sera suffisant financièrement..?

Xavier BOOG : Oui, cela fait 2 ans que je pratique de la sorte et je m’en sors bien donc.. En tous cas beaucoup mieux que si je roulais à la quinzième place en GP’s..

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Oui justement le Mondial tu comptes y revenir ou pas..?

Xavier BOOG : Non… J’ai tourné la page.. J’avais encore un petit espoir la première année chez Bud en 2015 mais durant les quelques Grands Prix auxquels j’ai participé je n’ai pas réalisé les résultats escomptés et à partir de là je savais que c’était fini..

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Tu t’es blessé à la fin de la saison dernière, est-ce que cela a bouleversé ta préparation pour l’Enduropale..?

Xavier BOOG : C’est clair que cela a pas mal contrarié mes plans afin de me préparer pour cette course mais en même temps, durant le peu d’entraînement que j’ai effectué cela s’est bien passé.. En plus Richard FURA a beaucoup travaillé sur la Moto avec Honda France et le Team et j’arrive donc avec une machine nickel au niveau réglages..

Jérôme FARAILL / MXVOICE : L’Enduropale  reste une course « à part » avec une grosse préparation physique..

Xavier BOOG : Oui il est évident que sur cette course particulière les plus entraînés et familiers de cet environnement (le sable) font la différence.. Et c’est donc là que cela va être dur pour moi parce que je n’ai pas repris la Moto depuis longtemps et les conditions météo pour s’entraîner dans le sable n’étaient pas forcément bonnes avec le froid que nous avons vécu.. Mais physiquement je me sens bien, donc on verra..

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Ce week-end il devrait faire moins froid et dans ces conditions que préfères-tu, du sable dur ou plus mou..?

Xavier BOOG : Déjà ce qui sera bien c’est qu’il ne sera pas gelé, ensuite je pense qu’il faut déjà qu’il pleuve beaucoup au Touquet pour que le sable soit vraiment lourd..

xavierjump17

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Pour parler « risques », sur cette course en particulier la prise de risques et quand même importante non..?

Xavier BOOG : En même temps je ne vais pas jouer ma saison sur celle-ci, le départ est un peu dangereux, il faut faire de son mieux afin de partir devant et ensuite anticiper sur les sauts..J’irai avec un peu de retenue donc car mon objectif principal c’est l’Élite et ensuite le SX.. C’est sûr qu’au fil des tours il peut arriver énormément de choses et ce n’est pas parce qu’on n’est bien placé au bout d’une heure qu’on le sera à la fin.. Il peut survenir un tas de choses, qu’elles soient mécaniques, physiques ou autres.. J’y vais pour faire de mon mieux, me faire plaisir aussi et on fera le bilan à l’issue de la course..

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Être dans le bon paquet au départ cela reste important..

Xavier BOOG : Je vais tout faire pour partir dans le bon wagon et prendre le rythme des leaders pour ne pas se décourager en se voyant derrière..

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Comment vous est venu cette prise de conscience avec Charlotte sur le fait que le « pire pouvait arriver » et qu’il fallait donc tout faire financièrement pour protéger « l’autre » si cela arrivait..?

Xavier BOOG : En 2014, lorsque je me suis fracturé une vertèbre cervicale et que j’ai dû me faire opérer et qu’ensuite il y a eu le grave accident de Joël Roelants qui s’est cassé la même cervicale mais de son côté avec la moelle épinière qui était touchée et s’est retrouvé en fauteuil.. On en entend de plus en plus parler..

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Avez-vous pensé, tous les 2 dans cette hypothèse, à un plan « du pire » encore une fois ou avez-vous inclus « le risque du fauteuil »..?

Xavier BOOG : Le décès reste encore plutôt rare mais on garde à l’esprit les derniers accidents graves qui sont survenus avec une « fin » en fauteuil..

xavierbike17opt

Jérôme FARAILL / MXVOICE : L’Enduropale et les courses de sable ont malheureusement vu de grands Pilotes disparaître..

Xavier BOOG : C’est une course beaucoup plus médiatisée que d’autres aussi , donc on en entend donc plus parler..

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Votre choix à tous les 2 de vouloir mettre l’autre à l’abris a-t-il un rapport avec la religion..?

Xavier BOOG : Non, nous avons fait un prêt en commun afin d’acheter une maison et donc de cette façon si un malheur arrivait à l’un ou l’autre, celui touché par un malheur serait à l’abris financièrement..

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Et en ce qui te concerne Charlotte, comment se passe la vie de femme de Pilote manche après manche, course après course lorsque parfois le compagnon n’arrive pas « dans les temps », que tu le perds sur l’écran vidéo, j’imagine que ce ne sont pas des moments faciles..?

Charlotte BOOG : Je suis en général assez confiante et j’ai confiance en son expérience aussi..

Xavier BOOG : Surtout que je considère les GP’s bien plus dangereux que le programme que j’aurai cette saison.. Si en GP’s tu n’es pas à 100 % à chaque séance d’essais, à chaque chrono, on prend des secondes et on est toujours obligé de repousser ses limites alors que rouler uniquement en France n’entraîne pas la même pression.. Si un week-end je ne fais que 3 ou 4, je le gérerai « d’une autre manière, plus « souple ».. Le niveau en GP’s est très élevé et beaucoup plus homogène qu’en Supercross forcément.. En championnat de France de Motocross nous sommes toujours 3-4 à être sur le podium, on se réserve donc toujours une petite marge..

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Il y a aussi les mauvaises langues qui pourraient dire « Oui bon Xavier BOOG a choisi de rouler en France comme une sorte de plan de retrait », mais lorsqu’on regarde les classements finaux des Championnats du Monde il y a pas mal de Pilotes français qui sont loin, voire très loin..

Xavier BOOG : Il y en aura toujours qui parleront quoiqu’on fasse, donc je n’y prête pas attention, j’arrive encore à gagner ma vie en me faisant plaisir sur une Moto et l’ambiance est vraiment bonne.. Romain et Gautier étaient venus à la finale de l’Élite l’année dernière et je pense que cela leur a donné envie de revenir..

xavierhelmet17

Jérôme FARAILL / MXVOICE : De ton côté Charlotte, as-tu, avez-vous une sorte de cérémonial avant le départ d’une course, une façon particulière de préparer ses lunettes ou autres..? Y’a-t-il de petits moments de tendresse avant que son compagnon parte rouler une manche..?

Xavier BOOG : J’ai droit à un petit bisou avant de mettre le casque.. (Sourires..)

Charlotte BOOG : En ce qui me concerne je ne suis pas issue du milieu de la Moto et je reste plutôt en retrait, derrière.. Je suis plutôt « effacée »..

Xavier BOOG : Oui tu ne vas pas te « mettre en avant »..

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Le fait de suivre Xavier depuis maintenant bon nombre d’année, je suppose que tu ne considères pas cela comme un sacrifice..?

Charlotte BOOG : Ces déplacements, ces voyages étaient « pour notre couple », depuis j’ai repris une activité professionnelle, je suis à mon compte, cela se passe d’autant mieux, nous sommes pleinement équilibrés..

Xavier BOOG : Il y a une année où nous sommes parti vivre en Belgique.. Au début Charlotte a eu un peu de mal.. Moi je savais pourquoi j’y allais il y avait la Moto, le Team était là-bas les conditions d’entraînement étaient parfaites, mais pour Charlotte de son côté elle se retrouvait tout le temps à la maison.. Mais depuis que nous sommes rentrés en France elle s’est assez vite mise à son compte tout en gardant du temps pour venir avec moi sur les courses et oui je pense que nous vivons en bon équilibre..

Jérôme FARAILL / MXVOICE : L’après Motocross, est-ce que vous en parlez entre vous ou est-ce tabou..?

Xavier BOOG : Non non nous en parlons, de mon côté j’ai toujours envie de continuer pour le moment donc tant que je peux rouler dans de bonnes conditions et que les résultats suivent..

xavierjersey17

Charlotte BOOG : Cela peut aussi être une « après Carrière » vraiment sans moto, il y a plein d’autres choses à côté..

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Après, pour la plupart des Pilotes mettre le bouton sur « Off » c’est souvent dur voire très dur..

Xavier BOOG : Oui je pense que cela ne doit pas être évident, beaucoup de choses risquent de manquer, mais le jour où je l’aurai décidé ou j’en aurai marre, j’arrêterai..

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Parce que lorsque qu’on voit Chad Reed continuer de rouler à son âge et faire même un podium en Supercross US le week-end dernier, pour toi ça force le respect ou tu te dis « c’est trop »..

Xavier BOOG : À non carrément, il force le respect, parce que c’est de plus en plus dur de s’entraîner, on sent de plus en plus le poids des blessures passées, quand je reprends l’entraînement après une coupure, il me faut quelques temps pour me remettre en conditions.. Pour ma part ce n’est pas que j’ai régressé depuis que j’ai arrêté le Mondial mais j’ai stagné et en ce qui concerne Chad Reed, chapeau bas.. Arrêter sa carrière cela peut-être « une petite mort », mais si on a d’autres centres d’intérêts, cela doit bien se passer.. Je suis quasiment sûr que je ferai toujours de la Moto pour le Plaisir et je pense que je ne serai pas malheureux le jour où j’arrêterai..

Charlotte BOOG : Il y a d’autres choses à côté, les week-ends où nous n’étions pas « à la Moto » je faisais du basket, j’ai arrêté cette année, mais il y a bien d’autres choses à faire.. 

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Et dans les paddocks entre les compagnes et femmes de Pilotes c’est plutôt calme ou c’est parfois un peu la guerre..

Xavier BOOG : Non tout se passe bien parce qu’on commence à à peu près tous à être posés..

Charlotte BOOG : Oui, on parle même « bébés »..

Jérôme FARAILL / MXVOICE : Dernière question : as-tu déjà eu à mettre de l’argent sur la table en Carrière Pro pour rouler..?

Xavier BOOG : Non, mise à part ma toute première année quand je suis arrivé en Mondial et encore c’était presque rien on payait les déplacements pour aller sur les courses.. C’est pour cela que j’ai arrêté et que je suis allé chez Bud.. J’avais une proposition du Team Honda 24 MX après ma blessure et ce nouveau contrat réduit me permettait juste de payer les déplacements et de me sortir un tout petit salaire et ça je ne le voulais pas..

Note : dans 3 mois, Charlotte et Xavier seront d’heureux parents.. En effet, un Heureux Évènement se prépare, on leur souhaite donc, à Tous les 3, le Meilleur..

boogmariage

xaviercharlotte12

xavierandhiswiferoad

(Texte © Copyright Jérôme FARAILL / MXVOICE.Racing 2017, Photos © : Remerciements Xavier et Charlotte Boog & Team Honda SR)

Une réflexion sur “MXVOICE SESSIONS #2 : XAVIER BOOG

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.