MXVOICE SESSIONS #9 : STEFAN EVERTS

StefanPortraitSuz

Désormais installé depuis bon nombre d’années au Panthéon des Meilleurs Pilotes de toute l’Histoire du Motocross de la planète, Stefan Everts poursuit ses activités dans le milieu qui lui a donné ses Lettres de Noblesse aux côtés de la Marque de ses débuts, Suzuki..

Nous avons eu la Chance de pouvoir poser quelques questions au Célèbre « S72′ »..

StefanYamAct1

Jérôme FARAILL / MXVOICE.RACING : Stefan, j’ai le sentiment qu’aujourd’hui les Pilotes roulent plus « assis » que par la passé, en cela tu as marqué l’histoire par le biais d’un Style inimitable, d’une fluidité parfaite et, la majorité du temps debout sur les repose-pieds.. Quel est ton sentiment sur ce point..?

Stefan « S72′ » EVERTS : Je pense que cela commence dès le plus jeune âge, on ne te dit pas forcément de rouler debout, position qui t’apporte la bonne balance afin de contrôler ta Moto.. En fait, j’ai débuté de la même manière en restant beaucoup assis, je m’y suis mis petit à petit mais pas autant il est certain que lors de mes dix dernières années sur une Moto en Championnats.. À un moment de ma carrière, certains de mes amis m’ont invité à venir rouler en Trial, c’était au milieu des années 90’s (1993-1994..).. Nous sommes allés dans des carrières, on a roulé avec beaucoup de plaisir et ce type de roulage (Trial..) a beaucoup influencé ma façon de piloter en Motocross.. Cette technique m’a permis d’être plus rapide dans les virages parce que si tu dois te lever de ta position assise tu perds du temps et tes suspensions travaillent mieux lorsque tu es debout parce que tu ne portes pas autant de pression sur celles-ci.. Rouler debout te procure une meilleure traction, j’ai travaillé sur une entrée en virages en troisième plus qu’en seconde, dans mon esprit le fait de ne pas avoir à changer de vitesse était un gain « global » pour moi en course.. Le but était également de prendre du plaisir à rouler de cette façon et en fait j’ai vraiment pris conscience de cela lors des dernières années, cela m’a beaucoup aidé en Motocross.. Je dois ajouter également que lors d’une course dans le sable cela a prouvé son efficacité parce que dans le sable sur des gros sauts, tu ne peux pas rester assis.. Cela demande beaucoup plus de travail pour ton dos et aussi pour tes jambes.. C’est pourquoi lorsque tu as travaillé ces parties de ton corps, c’est beaucoup plus facile ensuite..

StefanActYam3

Jérôme FARAILL / MXVOICE.RACING : Oui cela est également plus dur physiquement de rouler beaucoup assis car tu subis aussi plus le terrain dans tout ton corps et tes os..

Stefan « S72′ » EVERTS : Oui je compare cela à une montre et ces pignons, chacun d’entre eux doit fonctionner parfaitement, c’est cela pour moi rouler en Motocross, rouler comme une « horloge » en parfaite osmose entre le corps, la machine et le terrain.. Cette perfection lorsque tu l’as trouvée te procure beaucoup de satisfaction, ces moments magiques entre la Moto, le Pilote et le terrain.. J’ai beaucoup travaillé à améliorer cette technique afin d’aller encore plus vite sur la Moto.. Tu peux le constater cette année avec Cairoli, il utilise cette parfaite combinaison plusieurs fois durant un GP.. Toutefois c’est un long chemin avant d’arriver à cette perfection, cela m’a demandé énormément de travail..

StefanYamCeleb

Jérôme FARAILL / MXVOICE.RACING : Justement, au sujet d’Antonio, j’ai l’impression qu’il roule toujours très à l’intérieur en virages puis prend des lignes très à l’extérieur ensuite, quel est ton avis sur ce point, est-ce pour toi une partie de son succès..?

Stefan « S72′ » EVERTS : Non non.. Son succès est d’abord sa grande technique de roulage, il est très intelligent sur une Moto, il est également très fort dans sa tête, il est rapide mais également très fin physiquement.. Ses choix de lignes ne sont pas vraiment pour moi les raisons de son succès, pas du tout en fait, parce que sur le circuit les lignes changent constamment, tu te dois de changer tes lignes régulièrement, c’est de l’intelligence et Tony, cette année tout particulièrement il est revenu au meilleur de lui en montrant lors de courses dans le sable qu’il était très prêt physiquement..

Jérôme FARAILL / MXVOICE.RACING : Pour moi il est souvent en position de « chasseur », parfois en retrait et dès qu’une opportunité se présente, il la saisit et prend la tête de la course..

Stefan « S72′ » EVERTS : Oui c’est ça, il prend son temps, il analyse ce qui se passe devant lui et agit le moment venu..

StefanYamAct2

Jérôme FARAILL / MXVOICE.RACING : Est-ce un « problème » pour Toi qu’il puisse te « dépasser » un jour en ce qui concerne le nombre de Titres..?? 

Stefan « S72′ » EVERTS : Les Records sont faits pour être battus, c’est ce que je disais lorsque je tentais à l’époque de battre le nombre de Titres de Joël Robert, Tony est humainement quelqu’un de « Bien », il est un fantastique Ambassadeur pour notre Sport, c’est un Passionné et les Fans le reconnaissent ainsi.. J’ai beaucoup de Respect pour lui et c’est réciproque.. Notre Sport est un Sport difficile, c’est très dur pour nous de « survivre » et nous avons besoin de plus de Pilotes comme lui.. Les jeunes générations de Pilotes ne voient pas forcément le bénéfice pour notre Sport de prendre du temps pour la Presse par exemple.. C’est une partie du job car cela « revient » au Sport tôt au tard..

StefanActYam4

Jérôme FARAILL / MXVOICE.RACING : J’ai le sentiment, mais je me trompe sans doute, qu’aujourd’hui lorsque les positions après le départ d’une manche sont prises, il n’y a plus vraiment de « batailles » pour gagner de grosses places et claquer un podium..

Stefan « S72′ » EVERTS : Je pense que c’est un peu plus partagé que cela, lors de certaines courses c’est le cas et lors d’autres il y a plus de « batailles ».. La problématique se positionne au niveau des circuits et des possibilités d’effectuer des dépassements.. Sur certains circuits il est très difficile de dépasser.. Je dis souvent que « ce n’est plus comme c’était avant » , il y a 10 ans, 20 ans les gens me disaient la même chose.. Et aujourd’hui je pense que les années 90’s étaient fantastiques, j’aimerais vraiment « y retourner ».. Tu sais, plus le temps passe et plus tu trouves des choses du passé merveilleuses, c’est ainsi.. On doit toujours se battre le plus longtemps possible mais cette année cela n’a pas été le cas, car comme on a pu le constater lorsque Tony est dans un bon jour il remporte le GP et lorsqu’il est dans un moins bon jour il termine 3 ou 4.. Je savais que le championnat était « terminé ».. En MX2 on tente de conserver le Championnat « vivant » le plus possible, ce qu’on fait c’est pour les Fans et les Médias.. Avec de la chance, l’année prochaine Herlings sera présent dès le début et les autres ne seront pas blessés, et j’espère que nous pourrons vivre un Championnat serré comme à l’époque de Tortelli lorsque nous nous battions jusqu’au bout du Championnat pour le moindre point avec une différence infime..

StefanSuz16

Jérôme FARAILL / MXVOICE.RACING : Oui il est très étrange pour moi de voir des Pilotes comme Paulin être Vainqueurs par équipe aux Nations mais toujours sans Titre Mondial au niveau personnel.. (?)

Stefan « S72′ » EVERTS : C’est très simple en fait, le MXDN est une course sur un jour et le Championnat du Monde dure plus de 6 mois sur beaucoup de terrains différents donc.. Je pense que dans le cas de Paulin celui-ci n’est pas « assez fort » dans la course au Titre, sur la durée d’un Championnat.. Si tu veux devenir Champion du Monde, tu te dois d’être plus régulier et plus fort lors de chaque manche.. C’est aussi clair et simple que cela..

Jérôme FARAILL / MXVOICE.RACING : Je suis toujours surpris le concernant de sa capacité à trouver des Teams Usine qui le font rouler avec un salaire conséquent alors que sur le papier il n’est toujours pas Champion du Monde encore une fois..

Stefan « S72′ » EVERTS : Oui je pense que tôt ou tard Paulin aura à prouver sa Valeur..

Jérôme FARAILL / MXVOICE.RACING : Pour Toi un jour il sera Champion du Monde..?

Stefan « S72′ » EVERTS : C’est toujours possible, cela dépend aussi beaucoup de la hauteur à laquelle Herlings peut être fort, c’est un gars solide, il peut l’être sur toute une saison, si il trouve ses marques dès le début il est inarrêtable, on a pu le constater en MX2.. Concernant Paulin, plus tu prends de l’âge et plus cela devient difficile de changer ton style et tes habitudes sur la Moto, cela dépend de son ambition, si celle-ci se résume ainsi « Je veux vraiment gagner et je peux mettre ma main au feu pour le faire » c’est possible, mais si ce n’est pas le cas cela n’arrivera pas.. L’argent est un point important mais personnellement je n’ai jamais roulé « pour l’argent », pour moi c’était pour gagner « l’Honneur d’être Champion du Monde », « d’être le Meilleur », définitivement plus important que d’avoir l’argent à la banque.. Beaucoup de jeunes Pilotes aujourd’hui veulent déjà l’argent, c’est un mauvais chemin de pensée.. En premier les résultats et ensuite l’argent.. Je dis cela « en général » je ne vise personne en particulier.. Par le passé tu devais te battre pour prouver ta valeur avant de voir l’argent arriver, c’était dur..

StefanPortraitYam

Jérôme FARAILL / MXVOICE.RACING : Quel est ton avis concernant les victoires de l’équipe de France aux derniers Motocross des Nations..? Est-ce le travail qui paie, la chance, était-ce le fait que les autres Teams n’étaient pas assez performants..??

Stefan « S72′ » EVERTS : Je pense que ces dernières années le Team France était le Meilleur, c’était clair.. L’année dernière à Maggiora, c’était serré, cette année pour moi je n’ai vu que Romain Febvre qui a vraiment gagné le Titre pour l’Équipe avec également une bonne course de Charlier, incroyable venue de l’Enduro, je pense que Paulin était « le plus faible des trois ».. Sur le papier la France n’avait pas la meilleure équipe « en raison du remplacement avec Charlier » car bien sûr si Musquin avait été là l’ensemble aurait été plus fort mais au bout du compte ils ont été les plus réguliers.. Aux Nations tu dois aussi avoir un peu de chance de ton côté, plus que lors d’un Championnat car c’est une course sur un jour..

Jérôme FARAILL / MXVOICE.RACING : Pour finir, concernant également les Nations de cette année, est-il normal en 2017 de voir des Pilotes enlever leurs lunettes 15 minutes avant la fin de la manche, même lors de conditions météos difficiles..??

Stefan « S72′ » EVERTS : Il y avait de la pluie légère et ce sont les pires conditions que tu peux rencontrer car tu dois constamment tirer sur ton Roll-Off et tu as une recharge de film limitée donc c’est compliqué, tu peux ajouter au départ quelques Tear-Off mais cela reste compliqué.. Il est à noter que le système mécanique reste le meilleur comparé à l’électronique.. Pour moi cela n’a pas été une surprise de constater ce fait (que les Pilotes enlevaient leurs lunettes..) car les nuages étaient bas, et cette petite pluie a rendu très compliqué les conditions de roulage avec également le problème de la buée à l’intérieur du masque.. Toutefois si tu les enlèves lors des 3 derniers tours c’est normal, mais pas si tu les enlèves après 3 tours..

Stefan2016SuzBackTime

Jérôme FARAILL / MXVOICE.RACING : Dernière question, que penses-tu des GP’s Overseas et du fait que cela peut être difficile à gérer pour des Teams privés au niveau frais et logistique sur des terrains parfois artificiels..?

Stefan « S72′ » EVERTS : Nous participons à un Championnat du Monde donc je ne suis pas « totalement » contre les GP’s Overseas mais nous devons poser des limites.. Il est certain que cela représente une très grosse partie du budget global, l’Argentine, le Mexique, le Qatar l’Indonésie, car tu n’as pas seulement à transporter les machines mais également tout le Team.. Donc pour moi, un maximum de 3 GP’s devrait être suffisant mais cela reste beaucoup.. Toutefois nous devrions recevoir plus de soutien pour les Teams.. C’est une de mes grandes questions déjà durant cette année avec la FIM et Youthstream, comment pouvons-nous réduire ce coût pour les Teams..? Malheureusement personne n’a voulu bouger les lignes pour le moment.. J’étais le seul à poser cette problématique..

(Exclusive Interview © 2017 MXVOICE.RACING, Photos : Yamaha Racing et Suzuki Racing, Un Grand « MERCI » à Stefan pour son Amitié et avoir pris le temps de répondre à nos questions dans un emploi du temps toujours chargé..)

Une réflexion sur “MXVOICE SESSIONS #9 : STEFAN EVERTS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.